Citroën : une nouvelle C5 pour 2019

Source : Caradisiac, Paul Pellerin

Pour le renouvellement de la C5, Citroën veut jouer un peu la carte de la nostalgie en dotant son auto d'un profil bicorps comme celui des anciens fers de lance de la marque, DS, CX et XM. Ce sera la seule touche nostalgique, la future C5 affichera un style original et une multitude de systèmes high-tech.

S1 citroen une nouvelle c5 pour 2019 404418

 

 

C'est le concept-car CXperience qui inspirera le futur vaisseau-amiral de la marque aux chevrons. Affichant des lignes simples, des courbes généreuses et voluptueuses, il séduira les aficionados du constructeur français a qui il rappellera les DS, CX et XM qui ont fait les beaux jours de Citroën. S'arrêtera là, la comparaison avec les anciennes gloires, car la future C5 prévue pour l'année 2019 devrait marquer les esprits par ses innovations et sa modernité.  Ainsi elle bénéficiera d’une lunette arrière concave (comme la dernière grande Citroën, la C6) et d’inédites poignées de portes escamotables.

Une EMP2 à toutes les sauces

Tout d'abord c'est sur la plate-forme EMP2 évoluée que sera bâtie la berline statutaire des Chevrons. Une base technique dotée d'un empattement généreux (2,84 m aussi log que celui du Grand C4 Picasso) afin de garantir un habitacle spacieux et confortable. Cette EMP2 "Evo" peut aussi accueillir une motorisation hybride rechargeable. L'offre hybride plug-in devrait être double, un moteur électrique sur le train avant couplé avec le moteur thermique et 250 ch de puissance cumulée, un moteur électrique à l'avant avec le thermique et un autre à l'arrière pour 300 ch de puissance cumulée et la possibilité de disposer de quatre roues motrices. Ainsi équipée, la berline française devrait concurrencer plus efficacement les rivales d'outre-Rhin.

Baisse de CO2 prévu

Il y aura aussi bien sûr des motorisations plus classiques avec des blocs essence de 156 ch (un trois cylindres Puretech à double turbo), et 1.6 THP de 200 ch. Des Diesel de 130, 150 et 180 ch. Le premier bloc "gazole" sera le nouveau 1.5 BlueHDI que la Peugeot 308 restylée vient d'inaugurer. Filtre à particules pour les blocs essence et technologie SCR pour les Diesel seront de la partie. Une baisse de consommation et des rejets de CO2 feront partie de l'offre C5. Tous ces moteurs seront couplés à une boîte auto à huit rapports (EAT8), les moteurs essence et Diesel les moins puissants pourront disposer aussi d’une boîte manuelle à six rapports.

Confort avant tout

A bord, on devrait trouver une ambiance épurée avec une planche de bord aérienne, une instrumentation numérique, un grand écran central avec navigation 3D, de la recharge par induction, une vision tête haute, une climatisation automatique quadrizone, et surtout un système audio haute performance, avec des haut-parleurs intégrés aux appuie-tête... Le confort sera également mis en avant avec le système à butées hydrauliques progressives, dont le nouveau C5 Aircross (il arrive chez nous en 2018) est équipé. 

Alternative aux berlines allemandes

Avec la nouvelle C5, Citroën veut revenir dans la course des berlines statutaires. Si le marché est phagocyté par les SUV, que les berlines allemandes trustent les premières places, que sur le marché français les ventes sont limitées, les Chevrons ne peuvent se permettre de ne pas avoir de fer de lance dans leur catalogue et le C5 Aircross ne suffira pas à satisfaire un public qui est souvent traditionnel. La C5 sera là pour les fans de la marque qu'elle espère bien séduire. 

  

La future Citroën C5 en dix points

  • Berline bicorps (ou deux volumes)
  • Lancement à la mi-2019
  • Cinq portes (hayon), cinq places
  • Longueur 4,70 m environ
  • Empattement : 2,84 m
  • Moteurs essence : 156 et 200 ch
  • Moteurs Diesel : de 130 à 180 ch
  • Motorisations hybrides rechargeables : 250 et 300 ch
  • Suspensions à butées hydrauliques progressives
  • Tarif : à partir de 30 000 €*

* Estimation